Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>
Retour
Cédric CADAUX
1 août 2021
Le tome 10 des "Millavois" est dans les tuyaux...

Le tome 10 des "Millavois" est dans les tuyaux...

Les lecteurs fidèles de notre collection patrimoniale l'attendent avec impatience : la sortie du 10e tome des "Millavois parlent aux Millavois" est programmée pour les fêtes de fin d'année.

Et c'est au coeur de l'été que l'équipe de rédaction met les bouchées doubles afin de tenir ce délai... A Arlette revient l'écriture des textes, Aurore et Jean-Paul se rendent sur le terrain équipés de leur appareil photo tandis que Cédric se charge de la maquette. D'ailleurs, peut-être pourrez-vous distinguer quelques pages sur son ordinateur...

Pourquoi un dixième tome. Ne craignez-vous pas que le filon s'épuise ?

Cédric : Dix, c'est un compte rond, ça sonne bien ! Non, plus sérieusement, nous devions mettre un point final en proposant un tome différent, un tome qui d'une certaine façon, ferait le lien entre tous les volumes de la collection...

En quoi ce livre sera-t-il différent des autres ?

Nous l'avons conçu comme une "balade millavoise", à la fois dans l'espace et dans le temps. Dans l'espace car nous revisitons les différents quartiers de Millau ; dans le temps car nous cheminons avec le lecteur dans les rues, les lieux publics, photographiés à différentes époques, mais avec un cadrage identique. On mesure alors combien notre ville a changé, tout en conservant ses racines...Nous proposons aussi de faire de petites pauses, le temps d'une anecdote ou d'un "Le saviez-vous?"...

Vous parliez de lien entre les différents tomes...

Absolument... Nous n'y avions pas vraiment réfléchi au départ, mais nous nous sommes aperçus au sein de l'équipe de rédaction que ce dernier opus pouvait être abordé de deux manières. La première, ou "et si c'était par la fin que tout commençait ?" Avant de découvrir la collection, le lecteur s'accorde un tour de chauffe : il s'imprègne des lieux et de l'identité millavoise pour mieux savourer ensuite les anecdotes, les récits, les tranches de vies, les lieux, les événements qui ont construit notre histoire commune.

Deuxième manière : le lecteur s'offre une dernière "tournée millavoise"... Au fil de ces nouvelles pages, il retrouvera l'esprit de notre collection, repensera certainement à des textes qui l'ont particulièrement ému ou étonné... Bref, cette lecture ne sera pas anodine...

La richesse de la documentation photographique a contribué au succès de la collection, a signé sa singularité. Qu'en sera-t-il pour ce dixième volume ?

Nous ne dérogerons pas à la tradition : nous publierons encore de nombreuses photos inédites ou rarissimes. Comment pouvions-nous faire autrement ?

Découvrez la collection patrimoniale "Des Millavois parlent aux Millavois"

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
collection nouvelles récits millau millavois patrimoine fêtes
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
La rue André Balitrand sous l'Occupation

La rue André Balitrand sous l'Occupation

"On n'a jamais vu ça, Hitler en pyjama... Et son ami Mussolini, en chemise de nuit !"Voilà...

Cédric CADAUX
10 février 2020
La maladie bleue

La maladie bleue

Une mystérieuse maladie se propage dans une classe de l'école de Creissels, dans les années...

Cédric CADAUX
12 février 2020
Raymond Héran, ancien tailleur à Aguessac

Raymond Héran, ancien tailleur à Aguessac

Vous voulez lire une histoire touchante et riche en aventures ? Rencontrer un homme fier de son...

Cédric CADAUX
13 février 2020
Les trois premiers tomes à 20 euros !

Les trois premiers tomes à 20 euros !

Vous avez toujours rêvé de lire les histoires et anecdotes millavoises de notre collection...

Cédric CADAUX
1 février 2020
Le tome 4 bientôt épuisé

Le tome 4 bientôt épuisé

Vous êtes un lecteur assidu de notre collection mais il vous manque le tome 4 ? Pas de panique,...

Cédric CADAUX
1 février 2020
C'était il y a 8 ans !

C'était il y a 8 ans !

Souvenez-vous... En 2012, nous sortions le tome 3 de notre saga historique... Pour l'occasion,...

Cédric CADAUX
1 février 2020